Les années 70
Dernière mise à jour de la section: 11 janvier 2014

Les années '70 ! ! !

Allez, racontez-nous quelque chose à votre tour...

page 1
page 2
page 3

/ accueil/ répertoire / questions / où étiez-vous en 70? / autres liens / commentaires /pour m`écrire /




Quelle époque. J'avais 15 ans, on se tenait en gang et on se faisaitune religion de découvrir tout ce qui se réalisait en musique progressive. C'était King Crimson,Pink Floyd, Gentle Giant, Genesis, Tangerine Dream, Emerson Lake and Palmer, Yes,et combien d'autres. Et en parallèle, sans qu'on s'en rende vraiment compte, étant tropjeunes encore, il y avait cette explosion d'artistes de chez nous qui se préparait.

Les chansonniers des années 60 semblaient avoir atteint leur apogée. Il se passaitquelque chose. Charlebois était la figure de proue de ce chambardement qui s'annonçait.Je me rappelle très bien qu'un de mes amis à la chevelure frisée rebelle décida qu'il allaitavoir la même tête que celle de Charlebois. Fini le coup de peigne sur le côté pour essayerde faire tenir ces cheveux en place. Place à la "boule". Je crois que c'était l'alternative de tous ceux et celles qui ne pouvaient avoir le look des Beatles.

Puis c'est Jean-Pierre Ferland qui risque le tout pour le tout: JAUNE. Moi je ne savais pasqu'il risquait quoi que ce soit celui-là. Je ne le connaissais pas avant. Son disque, je le trouvais très bon: il y avait du synthétiseur, c'était ryhtmé, et c'était "presque" du progressif, à la britannique.

Et on se met à s'intéresser à Diane Dufresne, Jacques Michel, Offenbach, Octobre. J'ai 17 anset le rock me prend à mon tour. C'est au Québec que ça se passe... Puis en 1974, ça se met à sortir de partout: Harmonium, Beau Dommage, Aut'chose, Plume, Raoul Duguay, Louise Forestier, Les Séguin. Ça commence à coûter cher tous ces artistes. Alors on se passe les disques, on écoute la radio étudiante au CEGEP, parce qu'il y a le CEGEP bien sûr. Là aussi on peut dire que la culture, ça grouille. Tout le monde veut faire de la musique, ou du théâtre, oude la danse moderne, ou s'occuper de la technique de son d'un spectacle, mais peu importe,il faut faire quelque chose. Tout le monde se connaît, on connaît tout le monde.

Deux de mes frères partent sur une terre, quelque part en Estrie. Ils y vivront environ deuxans. Tout le monde part sur un "trip" de quelque chose, la société se transforme. On est en plein dedans, mais on ne sait pas vraiment ce qui se passe, parce que nous en sommes les artisans.

Et on continue de tripper sur Maneige, Sloche, Morse Code. On trippe sur nous. Tellement,qu' on fait virer l'histoire en élisant le Parti Québécois en 1976. Le Québec est en pleine effervescence. Les mégas spectacles sur le Mont-Royal, sur les Plaine d'Abraham, à coupde 300,000 personnes. J'y étais, oui môssieu...On partait sur le pouce, avec des amis. Ons'en allait à Montréal, ou à Québec. Une fois, on s'est fait ramasser par une dame qui conduisait une voiture familiale. Il y avait déjà trois personnes qu'elle avait fait monter avant nous. Et plus tard, elle en embarqua 2 autres. Elle nous raconta qu'elle se dirigeait vers la Gaspésie, et que ça lui faisait de la compagnie de route tous ces jeunes qui faisaient du pouce. Et c'était comme ça tout le temps. Parce que j'en ai fait du pouce... Les auberges de jeunesses ne fournissaient plus à la demande. On couchait dehors, dans les buissons, sous les roulottes, ou bien carrément sur le sol. On ne dormait pas beaucoup, mais c'était pas grave, ON ETAIT LÀ!!! Combien de fois je me suis réveillé le matin, sur l'herbe du Mont-Royal, à Montréal, attendantque les rayons du soleil nous réchauffe un peu. Une décennie à vous en couper le souffle. Nos parents devaient capoter à nous voir partir toutle temps. C'est quand on se rencontre en famille, et qu'on se met à raconter nos aventures, chacun de notre côté, voir le visage de notre mère, ça nous fait sourire.

Et mes trois enfants, eux, quelle décennie les attend?
Michel Adam



Salut Michel, Je te félicite pour ton travail.
Ah, la musique des années 70... c'était une décennie extraordinaire. Je me rappelle du plaisir d'acheter un disque en vinyle, de regarder la pochette en écoutant attentivement la musique. Aujourd'hui, les gens sont blasés.... c'est trop facile avec Internet. À mon avis, la qualité de la musique a grandement baissé depuis l'arrivée du rap, hip-hop, trash, Justin Bieber, etc. Quelle horreur. On est très loin de la musique de Genesis, King Crimson, Harmonium, Maneige, etc. Enfin, c'est mon opinion !
Robert



Ce que je me souviens de plus,la fin des Beatles,et dieu que j'ai fais jouer Let it be.J'avais environ 9 ans.Puis,j'ai découvert Led Zep,que j'ai resté accroché depuis.Gentle giant,Yes, un court moment.Mais mes 13 ans,Styx,Boston,Bay City Rollers,la fameuse Rollermania.Beau Dommage,Offenbach,Maneige,Cano,Morse Code,Ville emards Blues Band,Pag,Danger remplissait ma collection de vynyles.La période disco a pris beaucoup de places pour les ados.J'allais dans ce genre d'endroit,mais j'achetais très peu de disques de ce genre.Je ne retiens que quelques groupes marquants de cette époque,Bee Gees,Abba,Village People.

Ce que je retiens le plus des années 70,c'est les vrai bon groupe,ELP,Nazareth,Alice Cooper,Pink Floyd,Deep Purple,Black Sabbath.Les pantalons patte d'éléphant,rire....Au cinéma,les films catastrophes se succédaient a tour de rôle,tremblement de terre,la tour infernale....mais mes préférés étaient Hair , Jesus Christ Superstar,le parrain,Serpico,Grease,Luke la main froide....Mes idoles de cette époque,que j'ai rencontré récemment,dans des circontances différent,sontsans contredit. le personnage des années 70 au Québec,M.Yvon Deschamps, les deux chanteurs les plus marquants,M.Claude Dubois et M.Robert Charlebois.
denis paul cyr



Salutations à vous tous et toutes!
En 1972 j'avais 15; j'ai connu Genesis et Gentle Giant... mes 2 groupes préférés. Ainsi que ELP, Yes, etc... alouette! Quelle musique on avait dans la première moitié des années 70. En 1973, j'ai vu Genesis en spectacle, en 1975, Gentle Giant; c'était écoeurant... J'écoute encore cette musique aujourd'hui. Plus que jamais. Même mes enfants écoutent de la musique progressive des années 70 et ils aiment ça! Plusieurs le disent, moi aussi, dans les années 70, la vie était devant nous, tout était à notre portée... On vivait sans souci, sans penser aux lendemains. Tout semblait indiquer que nous aurions notre pays dans les années 70. En tous cas, c'était la période de mon adolescence, de ma jeunesse... et quand j'écoute la musique de cette époque, mon coeur demeure jeune!
Cette période ne mourra jamais! Amitiés et longue vie!
Draska



Hello les amis,
En 1970, j etais en Belgique car j y suis né, mais j avais deja 22ans, et je jouais toujours de la basse dans un groupe appelé ''Side two''!!!!!!On jouait du Clapton,Family,Jethro Tull,Kinks,etc......c etait le bon temps, ast heur j'suis rendu au Quebec, a Ste Adele, et je tiens un Gite du Passant, mais j adore toujours la musique.Je viens d acheter un vieux Juke box placé dans un des salons de l auberge et j ai assisté avant hier au spectacle de Claude Dubois.A bientot les amis.
Michel Gossiaux



En janvier 1970, je célébrais mes 15 ans et c'est au cours de cette annéeque je suis débarqué dans la région de l'Outaouais en provenance del'Abitibi. J'étais complètement perdu: plus d'amis, nouvelle école (la"pornivalente" de Hull, quel enfer!), nouvelle "grande" cité - Hull et sonagglomération ontarienne - Ottawa, moi qui était habitué a de bien pluspetites communautés!!

Un beau matin d'été de cette époque, je circule dans le voisinage en quêted'un quelconque désennuie lorsque je tombe sur une bande de garçons de monâge qui jouent au football dans une cour d'école près de chez-moi. Je passedevant sans m'arrêter en les observant et en me disant que se serait « cool» si je pouvais jouer avec eux mais jamais je n'aurais osé m'imposer ni mêmeleur adresser la parole, timidité oblige!! Mais quelques jours plus tard,le même manège se répète mais cette fois-ci, un des gars de la bande medemande si je veux jouer avec eux, c'était Michel, l'auteur même de cesite....Et c'est de cette façon que j'ai fait la connaissance non passeulement d'une des personnes des plus intéressante que j'aie connu maisaussi de toute une bande de joyeux lurons.

Le genre de musique que j'écoutais à cette époque était du gros rock pesantà la Deep Purple et Grand Funk. Rien de très intellectuel mais bon, çacomblait un besoin. Vint le jour où mon nouvel ami, Michel, m'invitechez-lui pour me faire écouter de la musique sur son système de son sortitout droit du paradis (ou de l'enfer, c'est selon!!)!! Ampli Quad, desenceintes qui avaient des haut-parleurs sur tous les côtés, des lumièrestamisées dans le plafond de sa propre salle de musique et des centainesd'albums!!! J'étais complètement abasourdi, moi qui écoutais « Machine Head» sur un vieux « pick-up » dans le sous-sol de mes parents!!! Puis vint lamusique, le rock progressif avec, entres autres, du Genesis, ELP, GentleGiant, Renaissance, Uzeb, Offenbach, Pollen et des plus flyés comme SoftMachine, Faust et L'infonie. Je vous dirais que c'est à ce moment que jesuis vraiment venu au monde, dans le monde de la musique et du rockprogressif. En fait, un des premiers albums de rock progressif que je mesuis acheté, c'est Michel qui me l'a vendu : Trespass de Genesis. Et jel'ai toujours en ma possession. Je l'ai fait jouer sur mon vieux pick-upjusqu'au jour où j'ai pu enfin m'acheter mon premier vrai système de son.

S'en suivi une bonne décennie à tripper avec mes chums, époque qui resterapour toujours gravée dans ma mémoire et je peux affirmer avec certitude quese fut les meilleures années de jeunesse qu'un jeune ado du temps pouvaitespérer!!

Merci à Michel et tous les autres pour m'avoir fait connaître une musique sienvoûtante.
Luc Thibault



Superbe époque je suis née en 1971 au Gabon mes parents étaient expatrier làbas, et je peux vous dire que l'Afrique à cette pèriode était tellement plusneutre qu'aujourd'hui! Le pays commencait à s'extèrioriser, et la vie étaitplus saine, notre quotidien ? L'école ou nous n'avions aucune differenceraciale, le weekend nos parents se rejoignais entre collègues à la plage, onreconstituait une sorte de famille vu que la notre était en France. Nous lesenfants on jouais ensemble avec ce que nous avions sous la main, il n'yavait pas de concurrence sur le jouet qui venait de sortir, on était touslogé à la même enseigne. J'ai beaucoup apprécié ces années car j'ai pu vivrel'essor du pays, l'arrivée de nombreux coopérants, et la vie nouvelle quis'offrait à nous.La communautée Francaise s'est aggrandie à cette période, la France a envoyébon nombre de personnes pour aider à la croissance du pays car de nouveauxmarchés s'ouvraient également. Il y avait aussi l'Armée Francaise avec lagendarmerie qui nous recevait en colonie de vacances car on ne rentrait cheznous que tous les deux ans c'était les contrats établies par nos parents(c'était nos centre de loisirs à nous). Nous passions donc nos journées d'étéen leurs compagnies avec des activitées légèrement militaire ca marché au"coup de sifflet" ou les plus grands avaient l'occasion de partir troisjours en brousse visiter l'hopital du DR SCHWETZER.Le système scolaire était tout autre qu en France, nous devions porter unetenue et les règles de vies étaient sévères, ce qui manque aujourd'hui unpeu.Je suis donc une privilégiée d'avoir vécue dix sept ans sur ce continent etd'avoir assister à son essor, je souhaite à tous le monde d'avoir lapossiblitée d' offrir ou de vivre une telle expèrience. Bien à vous Uzes3.
Stephane Fallait



Salut,
Je crois n'avoir jamais vu une meilleure decription de ce qu'était la vie d'ado dans les années 70. J'ai 5 ans de moins que toi et j'ai plutôt vécu ça surtout dans le coins de Sorel mais j'ai vécu tout ce que tu décris. J'ai conservé ton texte "où étiez-vous...". Je pourrai me rappeler à nouveau...
P.S.:J'aime bien voir mon ado de 12 ans écouter les Cowboys Fringants, Caïn, Daniel Boucher et même ... Paul et Paul...
Merci, Claude



En 1970 j'avais 18 ans! quel bonheur ! J'entrais au CEGEP, je découvrais le théâtre. C'était l'époque des créations collective, des projets Perspective Jeunesse. Nous étions partis en tournée , nous étions une douzaine: tous les villages de la Côte-Nord de Tadoussac à Hâvre St-Pierre. Nous avions fait la cueillette de bouteilles pour nous aider à payer la location de la "van", nous dormions dans nos sleep in bag, à même le sol, dans des "sousbassements" d'église, le monde était à nous. La musique omniprésente, nous faisions de l'expression corporelle sur "Riders on the storm" et nous avions monté un numéro sur Money de Pink Floyd. On avait aussi quelque chose sur "Entre deux Joints" de Charlebois (texte de Bourgault). C'était une très belle époque, mais il y avait aussi des lendemains pénibles, trop de départs, trop de mots d'amour retenus au nom de la liberté.Aujourd'hui j'ai 51 ans et je suis heureuse malgré l'extérieur qui a tendance à suivre les lois de la gravité...
Peace and Love
Marcelle




Pour moi, les années 70 veut dire un retour au source, aussi profond et paradoxale que ma vie intra-ultérine...les années 70 représente également au nouveau départ. C'était bel et bien un nouveau départ pour moi car je suis venu au monde durant cette époque en effervescence. J'ai fais mes premiers pas en 70 et j'ai en même temps appris à faire voler les ailes de mon imagination d'âge préscolaire sur des mélodie que ma mère faisait jouer; Harmonium, Maneige, Connivence, Yes et bien d'autres.Ce sont mes premiers souvenirs les plus lointains qui me laisse un impression de rêve. Aujourd'hui, je n'ai qu'un quart de siècle sur mes épaules mais les valeurs de ces belles années me manque beaucoup; l'appartenance, la philosophie, l'amour, la fraternité, la musique, la mentalité consciencieuse etréveillée et l'espérance d'un Québec à nous...Alors à présent, pour satisfaire mon énorme nostalgie de ces années, j'écoute les vinyles que j'entendais jouer à l'époque et d'autres que je découvre; Les Séguins, Raoûl Duguay...aussi, je vous partage mes impressions que les années 70 m'ont laissés.En espérant que cette magie puisse revenir dans le futur...au revoir.
Karine


qu'est ce que j'aurais aimé vivre dans ces années là!je suis née en 1986, moi élisa je me sens ds les années 70' je ne sais pas comment expliquer mais certainement ds une autre vie j'ai vécu des super moments de cette époque!c t juste pour m'exprimer et le souligner sur un site des année pour ma part qui sont des plus belles !quelle chance à vous qui les avez vécu!!!!
Katia


Moi les années 70 J'ai tes la jai vue l'enelevement de Pierre Laporte à la télévision.Je suis néz en 1956 octobre .j'allais à l'école a ChamblayJ'écoutais Pierre Lalonde Dany Aubé Michelle Richard .
Denis


En 1970 ? J'avais 15 ans..Le monde entier nous appartenait et la vie était belle à notre façon. Revivre ces moments-là? Mummm...pas tous, mais il y en a quelques uns que je revivrais, avec plaisir. Étant native de Montréal et ayant vécu mon enfance et adolescence sur le Plateau Mont-Royal, j'ai eu la chance d'avoir près de chez moi...le Parc Lafontaine. Que de beaux souvenirs, de belles rencontres et de bons spectacles! Il y avait le Théâtre de Laverdure.(dans le Parc, pour ceux qui ne connaissent pas)On y présentait régulièrement des spectacles de musique pour tous les goûts...Classique, populaire francophone et anglophone ainsi que des autre pays..et tout ça pour presque rien!!! Être avec ses meilleurs amis assis sur le gazon et se laisser aller rêver en écoutant..Mashmakhans...la Nouvelle Frontière(M.Claire et Richard Séguin à leur début)..April Wine...L'Orchestre Symphonique de Mtl...la liste serait trop longue....Mais grâce à ces moments, j'ai ouvert mes horizons point de vue musique. Et ça c'est inoubliable !
Lise


Bonjour,Mon prénom est Renaud, en 1970 j'avais 7 ans. Maman était folle de lachanteuse Melanie, qui avait à cette époque un immense succès avec lachanson "Look what they done to my song, ma!" (titre plus connu etrepris il y a peu par Stephane Eicher : "Ils ont changé ma chanson, ma!").Depuis cette époque, elle m'a transmi le virus "Melanie ",j'adore cettechanteuse qui est restée fidèle à ses idéaux.J'aime beaucoup la musiquede cette époque, Richie Havens, Janis Joplin... pour son authenticité,son originalité, son non-conformisme et sa couleur sociale, pour moielle est populaire dans le sens noble du terme, avec juste une guitareces chanteurs faisaient passer tellement d'émotions et exprimait leblues de toute une jeunesse... une époque qui me semble si lointainequand j'écoute tous ses chanteurs formatés dans le même moule,confondant émotion et technique vocale, j'ai parfois l'impressionqu'ils ont avalé un métronome...
Ps : Si il y a des personnes interessées, Melanie est présente sur leweb, il faut chercher à Safka (son nom)
Renaud


Je suis né en 1976, je n'ai donc pas eu connaissance de cetteépoque...malheureusement! À l'adolescence, j'ai découvert les beatles;c'est là que tout à changé pour moi...j'ai été renversé. Je me suis misà gratter la guitare pour reproduire tous les sons de la musique desannées soixante et soixante-dix. Ensuite j'ai avidement voulu connaîtrela musique qui a marquée cette époque. C'est comme ca que j'aidécouvert les Stones, les Who, Led Zeppelin, Pink Floyd, CSNY, NeilYoung, David Bowie, Black Sabbath, et j'en passe. Plus tard, j'ai vouludécouvrir les artistes de chez nous: Harmonium, Beau Dommage,Charlebois, Dubois etc. Ma mère n'en revient toujours pas; elle dit queje ne suis pas né à la bonne époque et je crois qu'elle n'a pas tort.J'aimerais retrouvé ces valeurs qui semblent si loin. Il n'y a plusrien à revendiquer, plus de combats, il n'y a plus rien pour nous uniret nous faire revivre l'atmosphère qui régnait dans ces années.J'aimerais aussi voir au Québec un mouvement musical similaire à celuides années 70... je me ferais un plaisir d'y participer. finalement,voici quelques uns de mes albums préférés que J'adore me taper le plussouvent possible:Abbey road des Beatles,let it bleed des rolling stonesTommy des WhoElectric Ladyland de Jimi HendrixAmerican Beauty des Grateful DeadsPet Sounds des Beach BoysLed Zeppelin IIFragile de YesMeddle, Animals, Dark side, the wall, wish you were here de Pink Floydthe rise and fall of Ziggy Stardust de David BowieBon, je vais m'arrêter parce que la liste est interminable.
Alain


En été 1970 j'avais décidé avec un des amis d'aller voir un show a Mariposa dans la banlieur de toronto, plusieurs artistes y étaient joni mitchell etc..mais au lieu d'aller au spectacle nous avons décider de continuer jusqu'a Vancouver à l'époque j'avais 16 ans et n'ayant rien dit à mes parents ils appelèrent la police nous étions en fuite du domicile familial!! Une semaine après notre départ j'ai écrit une lettre a mes parents leur faisant part de mon gout de découvrir de nouvelles horizons.Nous avons pris 5 semaines pour nous rendre jusqu'à Vancouver et tout au long de ce parcours ,nous avons rencontrés des gens de tout ages presque jamais de mauvaise expériences à l"exception de Banf ou un policier nous accusaient d'avoir agressés une personne ,que l'agresseur était un anglophone alors que nous parlions à peine l'anglais. Nous avons vécus 6 mois à Vancouver à 'bummer' sur la rue à vivre de la charité a ne penser qu'a feter ,fumer, 'droper'.Je garde un très bon souvenir de ce voyage et de cette époque.
Daniel


Les années 70.J 'avais 21 ans, les cheveux dans le vent, la guitare dans le dos et des foulards indiens.Je vivais à deux pas du Bowerry, un petit quartier pourri de New York.J ai vu Patti Smith, Televison, Blondie, une vingtaine de fois en concert.Et comme tout le monde, les amphé ça y allait.Du délire à l état brut.Mais une vie.Une vraie vie.
Craftyakasha


En '70 je n'étais pas née... en fait, il y a eu une erreur qui s'est glissée à mon destin car mes goût musicaux se rapportent toujours à ces années! Qu'est-ce que je ne donnerais pas pour avoir vécu ça!.........
Famille


Je ne suis même pas née dans les années 70 ; je n'ai pas vécu grand chose des années 80, même pas l'apogée des mythiques d'Indochine. Rien de tout cela et pourtant...pourtant il me semble avoir baigné dedans toute ma vie.Je suis née en 84, je n'ai donc que 17ans. Mais les Village People, Partrick Hernandez, Kool & the gang, tous les grand noms du disco font partie de ma vie. Dans les musiques plus "récente", je suis une inconditionnelle d'Indochine et du Goldman des années 80. C'est J.P Allard qui mettait quelqu'un au défi de lui dénicher un groupe égalant les prouesses de ceux des années 70...j'avoue qu'ils étaient très fort, mais Indochine ne les a t-il pas égalés?Moi aussi, si j'avais eu à choisir, je me serais fait naître...en 65 par exemple. Aujourd'hui je n'ai plus que la restitution du son sur ces CD qui ont tout à envier des vinyls...cowcow
Sylvie Lossouarn



Au début de 1970 j'avais 15 ans, je dissait à tout le monde que les Beatles était dépasser, et le soir à la maison j'écoutait Abay Road en cachette.La révolution musical je l'ai vécu à la radio étudiante de mon école, obligatoirement il fallait se tenir à jour et passer de longues heures d'écoute et de discution entre les cours et même souvent durant les cours. Le soir venu c'est sa maine que la discution se poursuivait entre 2 bières et un joint ont pouvait refaire une chanson ou un groupe.Nous rèvions du sud Américain Los Angeles ou San-Francisco peace man A la fin de la soirée c'était une autre révolution, la révolution sexuel, la liberté la joie.....et parfoit la surprise. Des spectacles étoudissants nous attendais à chaque fin de semaine ou presque King Crimson avec Lark's tonques in Aspic au petit colisé de Québec Jethro Tull nous avait présenter un Thick as a brick super génial E.L.P. avec un Luchy men langoureux PINK FLOYD si mon souvenir est bon je croit que c'était au petit colisé de Québec(pavillon de la jeunesse) La super Franco Fête,un happening international estival inimaginable les grandes fête de la St-Jean avec le loup le renard et le lion, les nuits de la poésie à l'ile d'orléans avec wasi-waso(Raoul Duguay) et le groupe classic de Québec GÉNÉSIS qui venait une fois ou deux par année,même qu'un soir il ont donner 2 spectacles au capitol le même soir et entre les 2 spectacles je n'ai même pas bouger car j'avais le même billet pour le 2e spectacle Nous avons vieillit mais dans notre coeur et souvent notre discographie il reste un coin super important pour ces années, pas parce-que c'était notre adolescence mais parce-que c'était les année 70. A mes copains DéDé , Laurent , Ti-Jean , gros Fi , Spike , Trapu , Martin , Francine , Diane , Louis , Bernard et au reste de la Gang
BLANCO



En 70, j'avais 7 ans et je chevauchais un ``bicycle mustang`` 3 vitesses, siège ``banane``mauve! je regardais chaque jour en revenant de l'école des émissions comme Bobino, La Ribouldingue, Sol et Goblet etc.. J'avais une soeur 11 ans plus agée que moi, qui s'habillait comme Janis Joplin et qui partait sur le pouce à travers l'Amérique, mes parents étaient ben découragés!
François Leroux



En '70, j'avais 17 ans, je vivais la fin des Beatles. Mais ils sonttoujours présents que ce soit à la radio ou sur cd et j'écoute au moinsun de leur album par semaine. Aujourd'hui, la musique est plus variéeset quand on aime une chanson il faut acheter le disque au complet, vivele bon vieux 45 tours à un dollars.
Jean-Marie L. (PAT)



LES ANNÉES 70 Les MEILLEURES Aujourd'hui je m'amuse a écouter la musique de ces années.Je me ferme les yeux et savoure les états d'âmes a laquelle j'étais à ces moments là. Cest vraiment savoureux .J'avais a peine 13 -14 ans .Vers la fin des années 70 j'avais commencé a travailler a temps plein et la musique occupait une bonne place dans ma vie comme plusieurs d'ailleurs. Moi j'étais plutöt du genre chansons françaises. Alain Barrière, Adamo, Joe Dassin,Beau Dommage.Les très bonnes années ce sont vraiment 70-80.Merci de m'avoir lu.
Sylvie Lavoie



Pour parler des années 70, il faut que je fasse un clin d'oeil auxannées 60 p.c.q. nous les jeunes des années fin 60 vivont unerévolution musicale et sociale...quelle expérience ! ceux qui l'on vécu,savent que je ne peux décrire toute cette ambiance qu'il y avait, dansles club, les festivals et les soirées dans le sous-sol... !

En 70, J'avais 18 ans, et les « Beatles » tirent de la patte... le Rockpsychédélique a tout écrasé sur son passage. On est tous transporté parcette vague...wow ! qu'est-ce qui ce passe...c'est quoi cettemusique...(Hendrix-Zeppelin-Woodstock-Les Who-Pink Floyd-etc...)On a fait un voyage intérieure hallucinant..., une dimension musicalenouvelle qui a fait des petits, avec une explosion... de groupes Rockqu'énumère bien , Jean-Pierre Allard .Puis, on a eu en mars 71 la tempête du siècle. Les souffleuses passaientdans nos rues avant les charrues, oui ! p.c.q. les charrues qui avaienttenté de faire leur travail restèrent prisionnières de la neigetellement il en avait tombé... durant ces 3 jours...diraient lecapitaine bonhomme!!!. Les gens qui avaient un ski-doo faisaient dubénévola pour soit faire du taxi-ambulance ou pour sortir les gensemprisonnés sur la route...OUF !Ensuite, c'est mon entrée au CEGEP, qui disons-le en était à sespremières années d'existence. Devenir graphiste, ouais...pourquoipas...C'est le bonheur, le premier Grand Amour ! mais ça, c'est uneautre histoire...???C'est aussi le mouvement indépendantiste avec René Lévesque.Et toute la colonnie artistique qui est derrière Lévesque.Félix-Vigneault-Charlebois-Séguins-etc...Beau dommage-Piché-Garolou-....quel party ! Le drapeau vole assez haut, YES!Je me souviens à Ste-Foy là où j'ai mangé mon premier Teen Burgerservice à l'auto dans la toyota corrolla 72 de Jean- Pierre Bégin deSt-Ludger, Beauce, Wow ! c'était hot...en passant si vous le connaissezça fait 25 ans que je suis à sa recherche, il a 47 ans aujourd'hui,probablement ingénieur à quequepart ; un appel à tous ! dites-lui que LEVIEUX le cherche et qu'il me contacte à Trois-Rivières !

Un mot à Alain Robillard-Bastien : Ta mère avait bien raison d'adorerVéronique Sansom. En 73 lorsque je suis allé la voir à la salleAlbert-rousseau à Ste-Foy, elle avait un charisme et une voixirrisistible ! Tout le monde l'aimait cette femme. Elle est très simpleet chaleureuse avec son public.

Un mot à G. Moisan. Bravo pour ta grande ouverture d'esprit et pour tonamour de la musique. Je fais comme toi, je retourne vers le passé, maisétant plus agé que toi, mon regard ce rapporte dans les années 40- 50,la libération du peuple de race noir à qui je voue une admiration sanslimite pour avoir vécu une misère héroïque qui nous a donné en autre leBlues, le jazz dont s'est inspiré Hendrix-Page et Plant-et disons-lepresque l'ensemble de l'invasion Britanique des années 60 .

À Michel Adam,Michel moi aussi j'avais un chum qui avait décidé d'avoir la tête deCharlebois il s'appelait Raymond Bellemare, je te dis son nom p.cq.il y avait dans son patelin un gars de ton âge qui s'appelait aussi :Michel Adam et qui comme toi avait deux frères...???
Ça fait du bien de penser à tout ça !

Salutations, sois heureux (se)
Claude



page 1
page 2
page 3

/ accueil/ répertoire / questions / où étiez-vous en 70? / autres liens / commentaires /pour m`écrire /