/ accueil / répertoire / les pochettes / questions / où étiez-vous en 70? / autres liens / commentaires / pour m`écrire
A B C D E F G H I J K L* M N O P Q R S T U V W X Y Z






AVIS: Cette section n'est pas encore complétée.



Québec en musique
  • V
  • Valiquette, Gilles *
  • Valois-Jodoin
  • Venne, Stéphane
  • Vigneault, Gilles
  • Ville Emard Blues Band *
  • Vos Voisins















  • Valiquette, Gilles:
    Lui aussi fut un de mes préférés de l'époque. Comme la plupart des gens, je l'ai découvert avec son deuxième disque, avec la fameuse chanson "Je suis cool". Mais quelle surprise à l'écoute du reste de l'album. Des compositions étoffées. Et sur plusieurs pièces, il joue de tous les instruments. Il aura été très prolifique le monsieur. Un disque par année pendant plusieurs années. Je dirais que deux de ses disques se démarquent du lot par leur style. Ce n'est pas que les autres sont uniformes, mais ces deux-là changeaient la donne: Soirées d'automne et Valiquette. Le premier parce qu'il est plus acoustique et très doux. Très ambiance d'automne. Le second, parce qu'il est tout en synthétiseurs. J'aimais me procurer ses albums. Je savais qu'il ne se campait pas dans une recette à succès. Il se plaisait à explorer. Et puis plus rien. On le retrouve tout d'un coup à la télé, lors qu'il nous fait part des nouvelles technologies pour la musique.

    Une visite à ne pas manquer chez lui

    Un clip de la chanson Quelle belle journée (1972)

    Nouvelle note (2011):
    Avez-vous déjà remarqué les dessins de la pochette du 3e disque "Du même nom"? J'ai toujours trouvé qu'il y avait un petit quelque chose du film "Yellow submarine" des Beatles. Et bien bon-yenne, j'avais raison. Gilles, étant un grand admirateur des Fab Four, a croisé l'un des artistes dessinateurs du fameux film. Il lui a tout simplement demandé s'il pouvait faire quelque chose pour sa pochette. Et bien M. Paul Driessen a accepté. (Secret dévoilé dans son livre "Histoires de chansons")

    Ma collection:










    1972. Chanson pour un café
    1973. 2e arrêt
    1974. Du même nom.
    1975. Soirées d'automne
    1976. Est en ville.
    1977. Vol de nuit.
    1979. Valiquette
    1992. Où est passé le temps.
    1993. Pièces.

    Quelques extraits:

    Gilles Valiquette

    Quelle belle journée:
    Gilles Valiquette
    Je suis cool:
    Gilles Valiquette
    Sous un soleil d'été:
    Gilles Valiquette
    Chez nous c'est chez vous:
    Gilles Valiquette
    Mets un peu de soleil dans notre vie:
    Gilles Valiquette
    La vie en rose:



    Répertoire

  • Valois-Jodoin:
    Un super bon disque. C'est vraiment comme la suite des fameux disques des
    Sinners de 71, 75 et 76. On y retrouve entre autre le duo Alain Jodoin et Jocelyne Berthiaume, cette dernière signant la plupart des textes de ces albums, ainsi que le même producteur, Louis Parizeau. Pas étonnnant que la même signature musicale se fasse entendre. Il s'agit d'un bon pop rock teinté d'humour. Alain Jodoin enregistrera finalement un album solo en 1978 (Le coq), entouré de musiciens autres que ceux avec qui il avait travaillé avec les Sinners, Beauregard-Violetti-Ste-Claire et Daniel Valois.

    Ma collection:





    Valois-Jodoin. 1976. La vieille école


    Quelques extraits:
    Valois Jodoin
    Incognito:
    Valois Jodoin
    Chez Mary-Ann:
    Valois Jodoin
    Dans un parc:



    Répertoire

  • Venne, Stéphane:
    'Un jour, un jour', ça vous dit quelque chose? Et oui, c'était la fameuse chanson thème de l'Exposition Universelle de Montréal en 1967 (Expo 67), écrite par M. Venne et chantée par Donald Lautrec. Mais j'ai découvert qu'il l'avait
    lui-même chantée avant de la déléguer à d'autres, dont Michèle Richard, parce qu'il trouvait qu'il n'avait pas la voix qu'il faut pour se prétendre 'chanteur'. Mais si je me fie à ses disques enregistrés dans les années 60, je trouve que c'était loin d'être gênant. Et puis ça part. Il se met à écrire pour plusieurs artistes. Et à partir de 1969, ce sont succès après succès pour Renée Claude , Isabelle Pierre, Emmanuelle et Pierre Lalonde. En même temps, il se passionnait aussi par le côté technique de cet art. Je me rappelle qu'en 1974, lors de la Super Francofête à Québec (dont il était aussi l'auteur de la chanson thème) , M. Venne avait un kiosque sur place qui lui permettait d'expliquer, si mon souvenir est bon, comment fonctionnait l'industrie de la musique à l'époque. Pas pour rien qu'il récidiva plus tard, en 2006, avec le livre 'Le frisson des chansons: essai de définition d’une bonne chanson, des conditions nécessaires pour mieux l’écouter et des conditions utiles pour en écrire'. Un passionné jusque dans la moelle. Il aura également composé la musique de plusieurs films, des thèmes d'émissions de radio et de publicité.

    Passé un peu sous le radar, il a également produit en 1979 un coffret immense de six disques comprenant les versions instrumentales du répertoire d'oeuvres québécoises pour concurrencer les musiques d'ambiances que l'on entendaient un peu partout dans les centres d'achats et les ascenseurs. Je l'ai déjà eu chez moi, mais j'ai dû le prêter à un moment donné, et il ne m'est jamais revenu. Et il est très difficile de le retrouver. Même l'image ci-jointe trouvée sur internet n'est pas celle du coffret, mais plutôt celle d'une des enveloppes intérieures des six enregistrements. C'est tout dire.




    Après s'être fait plus rare pendant plusieurs années, voilà qu'une émission de télé (Star académie 2003) reprends son vieux succès 'Et c'est pas fini', nous le ramenant donc quelques trente ans plus tard sous les projecteurs. Puis, en 2017, il sera intronisé au 'Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens'. (voir l'article et la vidéo). Il fût donc un grand artisan de la chanson des années 70. Patrice Duchesne, Guylaine Maroist et Denis Pantis ont décidé de lui rendre un hommage en 1998 en produisant 'Le temps est bon', un album qui résume un tant soit peu son immense carrière.

    Il faut aller lire la chronique de Pierre Harel (un des fondateurs du groupe Offenbach) au sujet de la rencontre avec Stéphane Venne. Trop bon... Parce que M. Venne a également été producteur du premier disque de ce groupe et il a même joué le piano sur la fameuse pièce 'Faut que j'me pousse'.

    Ma collection:





    Le temps est bon. 1998. Les grands succès de Stéphane Venne.

    Quelques extraits:
    Venne

    Un jour, un jour (Donald Lautrec):
    Venne
    Le temps est bon (Isabelle Pierre):
    Venne
    Et c'est pas fini (Emmanuelle):
    Venne
    Tu trouveras la paix (Renée Claude):
    Venne
    Attention la vie est courte (Pierre lalonde):

    Répertoire

  • Vigneault, Gilles:
    à venir






    Répertoire

  • Ville Emard blues band:
    Ce groupe est un collectif incroyable de plusieurs des musiciens des années 70. Ces noms de musiciens que l'on retrouve un peu partout sur les pochettes. C'est comme s'ils avaient décidé de créer quelque chose de leur cru. Ne pas être tout simplement l'accompagnateur d'une tête d'affiche. Le premier disque (un album double) enregistré surtout en spectacle nous offre en ouverture une version magistrale de la pièce "Octobre au mois de mai" de Luc et Lise Cousineau revampée de cuivres. Tout le long du disque, on retrouve les sonorités et les voix connues. Et c'est très bien enregistré. Sur la pochette, on retrouve un texte d'un journaliste de la revue Billboard qui a assisté à un spectacle du groupe et il fut très impressionné par toute la mosaïque musicale québécoise. Il croyait que ce groupe pouvait percé le marché américain. J'ai moi aussi eu l'occasion de les voir à l'oeuvre et laisser moi vous dire qu'avec trois batteurs sur scène, deux ou trois bassistes et pleins de guitaristes, ça ne pouvait qu'être impressionnant. Non seulement c'était gros, mais c'était bon...Peu le savent, mais un deuxième album a été fait deux ans plus tard, en studio cette fois. On y reprend plusieurs pièces du premier. Un très bon disque lui aussi.

    Ma collection:





    1973. Ville Émard Blues Band
    1975. Ville Émard

    Répertoire

  • Vos Voisins:
    Un groupe extraordinaire. Parfait amalgame de musique progressive, de ballade et d'humour. Ces musiciens faisaient la musique pendant les spectacles de l'humoriste
    Yvon Deschamps. C'était 1971! On accueillait les Dionysos, Offenbach, Frank Dervieux . Tous avec un nouveau son. Vos Voisins nous offre une production presqu'intemporelle, comme beaucoup de musiques progressives de qualité. Ils auraient produit un 45 tours qui est passé inaperçu, avant d'enregistrer cette oeuvre assez phénoménale. Les textes de Marcel Sabourin, qui écrivait déjà pour Robert Charlebois, sont délicieux. Louise Forestier prête sa voix sur deux des pièces, ce qui fera qu'on reverra tous ces musiciens sur plusieurs des disques de cette dernière, surtout ceux des années 70. La première pochette du groupe avait provoqué toute une commotion, étant une copie conforme d'un journal de l'époque 'Allô police'. Ils ont dû la changer. Ce qui fait que la première édition est devenue une pièce de collection, puisque très rare. Je possède la deuxième édition.
    Ma collection:






    Vos Voisins (avec pochette 1ere édition)
    Vos Voisins (avec pochette 2e édition)

    Quelques extraits:
    Vos Voisins
    Voisins:
    Vos Voisins
    L'instrumental:
    Vos Voisins
    Le monstre de la Main:
    Vos Voisins
    Y'a juste de t'ça:
    Vos Voisins
    Le 3/4 de l'archevêque:




    / accueil / répertoire / les pochettes / questions / où étiez-vous en 70? / autres liens / commentaires / pour m`écrire
    A B C D E F G H I J K L* M N O P Q R S T U V W X Y Z


    Dernière mise à jour de la section: 23 mars 2018